Grimoire-Command.es

GNU+Linux command memo

Memo_17 : Accès internet

D’après l’édition 11 des travaux d’Alain Leaper, 2018-04-10
Licence GPL

Depuis l’avènement du NetworkManager et de son icône dans la zone de notification des environnements de bureau, on arrive généralement facilement à ses fins en quelques clics.

Toutefois, quelques commandes peuvent encore rendre service.

1. ifconfig : renseigne sur la config réseau

Notamment l’adresse IP et le numéro de série (Ethernet) de la carte réseau (MAC).

# ifconfig
wlan0: flags=4163<UP,BROADCAST,RUNNING,MULTICAST>  mtu 1500
        inet 192.168.1.10  netmask 255.255.255.0  broadcast 192.168.1.255
        inet6 fe80::cc72:8607:e3f3:35ff  prefixlen 64  scopeid 0x20<link>
        ether 18:XX:0f:XX:07:XX  txqueuelen 1000  (Ethernet)
		[…]

2. ping : vérifie la présence d’une station sur le réseau

$ ping 192.168.1.1 (1)
PING 192.168.1.1 (192.168.1.1) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 192.168.1.1: icmp_seq=1 ttl=64 time=9.83 ms
(2)
1 adresse d’une liveBox Orange
2 sortie par CTRL+C

3. /sbin/route -n : permet de connaître l’adresse de sa passerelle (box)

$ /sbin/route -n
Table de routage IP du noyau
Destination     Passerelle      Genmask         Indic Metric Ref    Use Iface
0.0.0.0         192.168.1.1     0.0.0.0         UG    600    0        0 wlan0

4. ftp : pour assurer le transfert de fichiers sur un réseau local

Les paquets recommandés sont vsftpd ou lftp.

L’installation de vsftpd crée le répertoire /home/ftp ou /srv/ftp. C’est là que devront être copiés les fichiers à proposer au reste du réseau.

Pour activer rapidement le serveur dans un environement de confiance (réseau domestique), éditer /etc/vsftpd.conf :

anonymous_enable=YES (la ligne doit être valide, pas de #...)

Et s’assurer que le fichier /etc/passwd pointe l’utilisateur ftp vers le bon répertoire, celui créé à l’installation du paquet :

ftp:x:108:65534::/home/ftp:/bin/false

Enfin, dans le fichier /etc/hosts on donne la correspondance entre adresses IP et nom de machine, y compris la machine locale.

192.168.x.y   <nomStation>

4.1. Commandes basiques et récupération de fichier

<nomStation> est à remplacer par le nom de la station distante ou son adresse IP.

$ ftp <nomStation>
> Name (<nomStation>:user): anonymous (1)
> Password : (2)
> (3)
> help (4)
> help <uneCommande> (5)
> get <nomFichier> (6)
> ! <commandeLocale> (7)
> ! ls (8)
> ! (9)
> [CTRL + D] (10)
> bye (11)
1 entrer "anonymous" puis touche Entrée
2 simplement touche Entrée pour choisir un mot de passe vide
3 À partir de maintenant les commandes affectent la station distante
4 liste les commandes disponibles
5 donne des info. sur la commande <uneCommande>
6 transfert le fichier (distant) dans le répertoire de la station locale
7 pour passer une command locale
8 liste les fichiers présent dans le répertoire local
9 sans commande, on revient en local
10 repasse sur le distant, fin de l’appartée locale
11 fin à la session ftp, retour à l’invite de commande locale… (saisir CTRL+D à nouveau à la place de bye aurait eu le même effet)

4.2. Ajout de fichiers au répertoire des fichiers disponibles

L’écriture dans le répertoire de vsftpd est réservée à l’administrateur (root).

Pour autoriser l’écriture par un utilisateur particulier :

  1. Déterminer le groupe du répertoire …​/ftp (en général nogroup ou ftp) via la commande : ls -l

  2. Ajouter l’utilisateur particulier dans ce groupe : # adduser <nomUtilisateur> <nomGroup>

  3. Donner le droit en écriture aux membres du groupe en question : # chmod g+w …​/ftp

  4. L’utlisateur doit alors ouvrir une nouvelle session (pour que ses groupes soient mis à jour)

  5. Pour vérifier que cela s’est bien passé, lister les groupes de l’utilisateurs en question : $ groups

5. bwm-ng : mesure de débits (entrant et sortant)

Dépend du paquet éponyme : bwm-ng.

$  bwm-ng -I wlan1,eth0

Sortie par q.

6. Problèmes liés au WiFi

Ça reste plus compliqué que le filaire…

6.1. Quelles caractéristiques pour cette interface ?

# dmesg | grep -i 'wireless'

Avec un peu de chance, on peut avoir le nom du module qu’il faut dans la réponse…

Si c’est une clé usb

$ lsusb

6.2. Pour voir ce qui se passe quand le WiFi se lance :

# dmesg |grep -i 'wlan'

6.3. Autres commandes

6.3.1. iwlist

Lister les réseaux disponibles et leurs caractéristiques, y compris concernant la connexion courante :

# iwlist scan

6.3.2. rfkill

Vérifier que le WiFi n’est pas hors service pour cause de commutateur matériel ou logiciel :

# rfkill list
0: phy0: Wireless LAN
	Soft blocked: no
	Hard blocked: no
18: hci0: Bluetooth
	Soft blocked: yes
	Hard blocked: no

Nécessite l’installation du paquet rfkill.

# rfkill unblock 0

Débloque le commutateur logiciel de la carte numérotée 0 lors de la commande précédente.

6.3.3. Trouver le module incriminé

# lsmod |grep -i 'wifi'
rtlwifi                71765  1 rtl8192cu

Pour avoir plus d’info sur ce module :

# systool -v -m rtl8192cu

Nécessite l’installation du paquet sysfsutils.

# modinfo rtlwifi
# modinfo rtl8192cu

7. Complément

Il est des cas, où il faut intervenir directement sur le module avec la commande modprobe pour donner certaines directives au module; voire créer un fichier dans /etc/modprobe.d/nomModule.conf.

Voir memo_20 (à venir) pour la commande modprobe.